Votre cave à vin digne des meilleurs châteaux

Les vins du Jura

vins du jura

Les vins du Jura

Nichée entre la Bourgogne et la Suisse, le Jura est une région viticole aux nombreux atouts. Le vin jurassien révèle des similitudes avec le célèbre vin bourguignon. Riche d’une grande diversité de terroirs, le Jura produit des vins inimitables, tels que le vin jaune et le vin de paille.

L’histoire des vins jurassiens

L’histoire des vins du Jura remonte à l’Antiquité. Le vin était largement exporté dans la Grèce Antique, l’Empire Romain et dans le bassin méditerranéen.

Durant l’Epoque moderne, au 17ème siècle, le Jura est disputé entre le Royaume de France et l’Empire germanique. Les ravages de cette guerre ont entrainé des conséquences importantes sur les cultivateurs de raisins et sur les vignobles. Au 18ème siècle, le vin regagne en popularité. Une première réglementation à propos des cépages autorisés et interdits voit le jour.

Au 19ème siècle, le vignoble jurassien comptait environ 20 000 hectares. Tout le vignoble a été détruit par le phylloxéra, une espèce de pucerons ravageurs pour les vignes. Cette crise a laissé des traces et a ruiné les vignerons du Jura. Quelques nouveaux cépages résistants à ces insectes ont ensuite été plantés, avec de nouvelles méthodes de culture.

Le vin jurassien obtient ses premières appellations au 20ème siècle, en 1936 et en 1937. En 1970, une nouvelle dynamique a été créée sur le territoire pour exploiter davantage le territoire. De nouveaux cépages d’origine contrôlée sont cultivés. Des formations et des prêts bancaires sont mis en place pour aider les viticulteurs à s’installer et développer le vignoble.

Le Jura, considéré comme le plus petit vignoble de France, abrite désormais quelques trésors qui participent à l’attractivité du territoire. Vins blancs, rouges, rosés ou effervescents, le Jura offre une riche palette de vins, que vous pouvez découvrir en empruntant la Route des Vins sur 45 kilomètres.

Des sols diversifiés, un climat difficile

Le vignoble jurassien est situé entre la plaine de la Bresse et le Massif du Jura, à l’Est de la France. En 2008, la surface viticole du Jura s’étend sur 1950 hectares.  Les récentes actions pour le développement du vignoble devraient augmenter considérablement sa superficie au fil des prochaines années.

Le territoire atypique de Jura permet la culture de vins diversifiés. Les vignes sont plantées entre 250 et 400 mètres d’altitude sur les pentes entre le plateau de la Bresse et le Massif jurassien. Le vignoble est donc riche d’une diversité de sols : le rebord du premier plateau, les coteaux et les collines. Sur le plateau, les sols sont constitués de calcaire jaunâtre. Sur les côteaux, les sols sont conçus avec les éboulis de calcaire du plateau et d’argile à chaille.

Très proche de la Bourgogne, le Jura dispose de grandes similitudes au niveau du climat.  Les hivers sont toutefois plus longs et plus froids. Ce climat, dit « semi-continental », impose des conditions relativement difficiles pour la culture des raisins. Les saisons sont contrastées, les hivers peuvent être rudes, le taux d’ensoleillement est faible et les pluies abondantes. Les vendanges ont normalement lieu en septembre, mais les raisins peuvent être récoltés jusqu’en décembre lorsque les hivers sont très longs.

Les cépages jurassiens

Cinq cépages sont cultivés dans le Jura : le Savagnin, le Trousseau, le Ploussard, le Pinot noir, le Chardonnay.

Savagnin

Le Savagnin est le cépage le plus emblématique du Jura. Il s’agit d’un petit raisin à peau pâle qui mûrit lentement, un avantage certain dans les régions froides comme le Jura. Les vins de savagnin sont secs et légèrement épicés, avec une fraîcheur sous-jacente.

Trousseau

Le Trousseau est un cépage rouge décrit comme corpulent et très savoureux. Également appelé « Bastardo » au Portugal, ce cépage est utilisé pour produire le vin de Porto. Les vignes de Trousseau bourgeonnent très tard au printemps. Elles échappent donc régulièrement gelées printanières.

Ploussard

Le Ploussard est un cépage typiquement jurassien, léger et fruité. Les vignes de Ploussard sont relativement anciennes et produisent du vin de garde. Le Ploussard représente 20% de l’encépagement du vignoble jurassien.

Pinot noir

Le Pinot noir est un cépage qualitatif donnant des vins de caractère et très corsés. Implanté sur les sols graveleux du Jura, ce cépage est réputé pour ses notes de sous-bois, de cerises et de fruits sauvages. Les vins de Pinot noir sont parfaitement équilibrés.

Chardonnay

Le Chardonnay est le cépage dominant sur le vignoble jurassien. Les vins de Chardonnay du Jura révèlent une forte acidité, propres aux plus grands vins. Le Chardonnay est implanté dans le Jura depuis aussi longtemps qu’en Bourgogne. Il donne du vin puissant et minéral.

             Continuez votre tour d’horizon des vins : Focus sur lesvins de Bourgogne, lesvins corseset lesvins d’Amérique du Sud !

Des vins spécifiques

Le Jura produit des vins de plusieurs types : rouges, rosés, blancs ou encore effervescents. La région viticole bénéficie également de 3 vins spécifiques : le vin jaune, le vin de paille et le Macvin du Jura.

Le vin jaune

Le vin jaune est fabriqué à partir du cépage Savagnin, avec un élevage particulièrement long. Après la fermentation, il est élevé en fût de chêne pendant environ 6 ans, sans soutirage ni ouillage. Les levures qui prolifèrent à la surface du vin empêchent la micro-oxygénation. Après tant d’années d’élevage, seulement 62 centilitres restent sur le litre initial. Le vin est donc embouteillé dans des bouteilles spécialement conçues, appelées « clavelins ».

Le vin de paille

Le vin de paille est produit avec des raisins séchés, avec une forte concentration de sucre. Lors des vendanges, les raisins les plus sains sont sélectionnés puis séchés sur des cagettes ou de la paille pendant plusieurs semaines. Le rendement est très faible : 100 kilogrammes de raisins sont nécessaires pour produire seulement 20 litres de vin de paille. Le vin est donc proposé dans des bouteilles de 37,5 centilitres.

Le Macvin du Jura

Le Macvin du Jura, AOC depuis 1991, est un vin de liqueur conçu avec du moût de raisins et de l’eau de vie de marc. Les raisins sont conservés dans des cuves pendant 12 mois avec le marc. Suivant les cépages utilisés, le Macvin peut être rouge ou blanc. Il peut être réalisé à partir des 5 cépages jurassiens.